top of page
Rechercher

Ce que vous devez savoir sur le recrutement de la génération Z !

Dernière mise à jour : 13 mars 2023



Après l’une des périodes les plus intenses de l’histoire moderne, la génération Z s’attaque à son prochain grand défi : trouver un emploi. Les membres les plus âgés cette génération ont aujourd’hui 25 ans, à peine sortis de l’université et un coup dur porté à leur vie sociale. Il s’agit de la génération la plus nombreuse (32 % de la population mondiale) et un vivier de talents dont le potentiel commence seulement à être exploité.

En fait, la génération Z est instruite, compétente, socialement consciente et résiliente. Ils sont des natifs du numérique qui ont grandi avec des technologies en constante évolution. Dans un lieu de travail approprié, ils sont prêts à travailler très dur et à s’adapter à de nouveaux environnements.


Alors pourquoi les employeurs ne font-ils pas davantage pour recruter la génération Z ?


Comment attirer les talents de la génération Z ?


Pour de nombreux membres de la génération Z, le « bon » lieu de travail n’est pas le même que pour les générations précédentes. Oui, même pour les milléniaux. Pourquoi ? C’est une question de vision du monde.

Les aînés de cette génération ont grandi à une époque tumultueuse. Une autre génération aurait pu apprendre à détester le risque et à redoubler d’individualisme, mais ce n’est pas leur cas. La génération Z aime apprendre et accorde la priorité à la diversité. Elle voit l’impact qu’une seule personne peut avoir sur le monde, en bien comme en mal.

Cette vision du monde a façonné leur façon de chercher un emploi. Aujourd’hui, cette génération souhaite trouver une entreprise qui traite chaque individu comme une personne à part entière, et non comme un simple rouage de la machine. Une culture saine est l’un des principaux critères recherchés.

La plupart d’entre eux commencent à évaluer la culture d’une entreprise bien avant de cliquer sur « Postuler ». En consultant son site web et ses médias sociaux, en particulier Instagram, Twitter et TikTok, ils essaient de savoir si l’entreprise est un lieu de travail accueillant.

Si cela vous semble superficiel, pensez-y de cette façon : La génération Z veut travailler pour des entreprises dont les valeurs correspondent aux siennes. C’est une génération extrêmement diversifiée et orientée vers les valeurs. Environ la moitié des employés de la génération Z s’identifient comme BIPOC, et au moins 22 % des membres de la génération Z ont au moins un parent immigré.

Sur le bon lieu de travail, ils sont prêts à travailler très dur et à s’adapter à de nouveaux environnements. Mais il n’y a rien de pire que de décrocher un nouvel emploi génial et de se sentir désillusionné parce que l’environnement de travail n’est pas ce qu’il semblait être, ou ce qui avait été promis.


Au-delà de l’adéquation culturelle :


Attirer les talents de la génération Z n’est qu’un aspect du problème. Une fois que les personnes ont rejoint l’entreprise, elles veulent que celle-ci les traite comme des personnes à part entière.

Elles prêtent une attention particulière aux types de questions que les recruteurs leur posent. Les entreprises en disent également beaucoup sur leurs valeurs à travers les avantages qu’elles offrent, et ceux qu’elles n’offrent pas. Il y a une perception erronée selon laquelle la génération Z est focalisée sur des choses comme des espaces de détente de style Google avec des fauteils originaux et des collations haut de gamme au travail. Ces avantages peuvent certainement contribuer à faire pencher la balance, mais ils ne sont pas la priorité. Les entreprises qui se distinguent sont celles qui offrent des avantages globaux.

La flexibilité en est un élément essentiel. Même si beaucoup d’entre eux ne veulent pas travailler à distance cinq jours par semaine, ils veulent pouvoir choisir leur emploi du temps.

La majorité des membres de la génération Z ont quitté ou envisagé de quitter un emploi en raison d’une politique de travail inflexible. Mais la flexibilité ne se limite pas au travail à domicile. Elle signifie également la possibilité de changer de rôle ou d’acquérir de nouvelles compétences avec le soutien de l’entreprise. En fait, 40 % des membres de la génération Z sont prêts à accepter une baisse de salaire allant jusqu’à 5 % pour un poste offrant une meilleure progression de carrière.


Ce qu'il faut retenir :

Soyez honnête sur qui vous êtes et ce que vous offrez. De manière générale, la génération Z est enthousiaste face à l’avenir et prête à faire la différence. Si vous pouvez montrer aux candidats que vous vous engagez à construire un monde meilleur, ils seront prêts à vous aider à le faire.


Source : Forbes


18 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page